L’humanité: un journal bientôt sans lecteurs?

Posté par abonneurshuma le 20 juillet 2011

Nous venons vers vous afin de vous informer sur la situation des abonneurs de l’Humanité en lutte depuis le 16 mai dernier.

En 2001, Le journal L’Humanité a créé une filiale (la SPDP) destinée à collecter des abonnements auprès des particuliers et des organismes divers, suite à un plan social et dans le but de remplacer la structure interne de recherche d’abonnés

Depuis le 15 juin 2011, la direction de la SPDP a demandé au tribunal de commerce de Bobigny la mise en liquidation immédiate de l’entreprise pour cessation de paiements.

L’Humanité n’a donc plus d’ambassadeurs sur le terrain pour réaliser les 6000 abonnements annuels nécessaires au maintient de son lectorat.

A court terme, c’est bien la survie du titre qui est désormais en jeu !

Depuis le début du conflit, nous portons l’idée que notre travail est indispensable à la pérennité du journal et que la solution proposée de diminuer fortement nos rémunérations (2000 euros net en moyenne sur 2010 pour un travail de cadre de la vente sans autre vie familiale et sociale que les week-ends) ne résoudra rien au problème soulevé par la direction de l’humanité, à savoir la durée de vie des abonnements réalisés.

Si nous voulons garder nos lecteurs, il faut assurer un meilleur suivi des abonnements réalisés, remettre en place une politique de relation lecteur efficace, et certainement pas affaiblir le corps des abonneurs qui représentent plus de 85% du chiffre du journal.

Au delà de ce fait, se pose un problème plus politique.

Alors que nous constatons une défiance de plus en plus grande de nos concitoyens sur la possibilité du politique à changer la vie et que le « tous pourris » gagne chaque jour d’avantage de consciences, avec les effets délétères que nous constatons sur le vote populaire, l’attitude de la direction de notre journal qui a refusé toute négociation et usé de tout les subterfuges patronaux pour empêcher la libre circulation des délégués du personnel, leur accès aux documents pouvant étayer leur plan alternatif, et qui à retenu les informations utiles à la compréhension de la situation, cette attitude ne semble pas de nature à donner à voir notre différence sur la scène politique.

Les abonneurs sont pour la plupart des militants communistes, progressistes et/ou syndicaux engagés depuis longtemps, certains en responsabilités. Nous ne pouvons admettre que notre direction prenne le risque de la disparition du journal de Jaurés, et nous en appelons à vous pour qu’enfin, sur cette question qui regarde tout les progressistes de ce pays, de réelles négociations s’engagent pour assurer l’avenir de notre journal, l’avenir des 31 salariés de la SPDP, au-delà des solutions purement comptables.

Notre beau journal appartient à ses lecteurs, aux progressistes de ce pays, il est de notre devoir de lui donner toutes les chances de rayonner encore pour de nombreuses années.

Une pétition de soutien est en ligne dans la rubrique « liens », signez et faites signer!

 

Laisser un commentaire

 

cannesapeche |
ambecoaching |
中国/Р... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | firstbook
| ANNUAIRE SPIRITE
| déco exterieur