Bienvenus !

 

Il y a 10 ans, la direction du journal créait une filiale, la SPDP, afin de réduire les coûts de recherche de nouveaux lecteurs.

 

En avril 2011, dans le but de réduire à nouveaux ces coûts, elle proposait aux abonneurs un nouveau contrat de travail qui se traduisait par une précarisation accrue de leur salaire et une baisse de 20 à 40% de leur rémunération.

 

Ces salariés, avec leur syndicat CGT et le soutien de la fédération CGT des VRP, décidaient la grève.

 

Après plus d’un mois de grève avec une présence quotidienne dans le hall de l’immeuble du journal, et sans qu’aucune négociation n’ait été entamée, la direction décidait la liquidation immédiate de la SPDP, mettant 31 personnes au chômage.

 

Depuis, nous continuons la lutte par tout les moyens (politiques, syndicaux et juridiques) à notre disposition pour obtenir notre réintégration au sein du journal.

14 Réponses à “Bienvenus !”

1 2
  1. ferrier martine dit :

    en tant qu’ancienne cdh je vous soutiens de tout mon coeur on comprend pourquoi en urss celà s’est cassé la geule certains de nos responsables vivent dans le sytéme capitaliste tres bien ils se servent des mots pour nous faire des maux fraternellement martine

  2. PIVET dit :

    Il est évident que sans abonneur ce quotidien n’est rien car ce n’est qu’un quotidien qui, me semble-t-il, ne fonctionne qu’en réseaux et ses derniers s’entretiennent que sur le terrain

  3. turmel jm dit :

    Les problèmes de financement je suis persuadé que les abonneurs l’auraient compris si, autour d’une table les dirigeants les avaient rassemblé afin de trouver un compromis y compris en leur défaveur dans une mesure humainement acceptable.
    Mais dans ce cas actuel il me semble que cela s’apparente à des méthodes de patrons voyous..Cela me gêne énormément j’aimerai que les responsables de cette société expriment leur point de vue.

  4. FRICOU Claude dit :

    je soutiens à fond la lutte des abonneurs de l’humanité et j’ai presque honte de mon initiative de diffuser sur le marché de mon patelin depuis le début du mois de juillet. J’ai l’impression de casser leur grève. Cette honte là me passe vite tant mon plaisir est grand à diffuser l’huma-Dimanche. Monsieur Le directeur de l’humanité, journal de Jean Jaurès, votre comportement digne du Medef, lui me fait honte
    Alors répondez aux revendications des abonneurs de l’huma. Si une telle attitude patronale anti-sociale avait lieu au « Figaro » je suis sûr que vous seriez plus loquace dans les rubriques télé-radio. Votre silence dans mon Huma, sur la lutte des diffuseurs dans vos éditos est la force des faibles.

  5. Moh Elakermi dit :

    Sans les abonneurs il n’y a pas de bonheur à l’Huma. Il est temps que la direction s’en rende comtpe. Il est dommage que les tractations financières se fassent aux détriments de ceux qui ont temps donné pour le journal.

  6. Darras dit :

    Je suis de gauche et j’en suis heureux
    lorsque ce gouvernement n’augmente pas
    les pensions , on doit se serrer la cein
    ture et dire Mme Lagarde donne à Tapie
    200millions et cette dame est directrice
    dela FMI , à la rentrée elle sera chaude
    tout augmente , même l’essence , ce gou
    vernement veut encore l’augmenter , ces
    personnes ne pensent pas aux retraités et
    aux fonctionnaires , je ne comprends pas
    la mentalité des Français , beaucoup di
    sent , qu’ils ont des difficultés finan
    cières et ils partent en vacance , moi je
    ne peux pas partir avec une petite pension

  7. ferrier martine dit :

    en tant qu’ancienne cdh je me dis a force de raisonner comme des capitalistes nos responsables ne savent plus ou ils habitent en effet notre journal deviennent leur journal à ceux qui les dirigent donc ils deviennent des patrons comme les autres celà on peut le passer dans l’huma celà non fraternellement à tout les abonneurs .

  8. Guy BERNARD dit :

    En ma qualité d’ancien « cdh » je condamne les dirigeants de l’ »huma » qui raisonnent comme des capitalistes, il est vrai que l’ »huma » n’est plus l’organe du PCF, mais delà à ce comporter comme les derniers des patrons réactionnaires, il me semble qu’il y a une une marge à ne pas franchir !!!

    J’apporte tout mon soutient aux Abonneurs,qui n’ont pas un travail facile et qui maintenant sont sur le point des devenirs des chômeurs !

    Les dirigeants de l’ »huma » sont ils des gestionnaires irréprochables ???

    Courages mes amis (es abonneurs)dans votre juste lutte, vous avez le soutien des militants communistes!!!

  9. souvenirs19 dit :

    Bonjour
    Tout licenciement est douloureux et condamnable dans cette période où 3/4 de la richesse produite va dans les poches paradisiaques d’une minorité de VIP…
    Bon courage !
    Fraternellement vôtre

    Dernière publication sur Je me SOUVIENS... : FRERES ennemis etc...

  10. Rachmuhl dit :

    « Faites ce que je dis, mais ne faites pas ce que je fais » serait un bon slogan pour l’Humanité d’aujourd’hui. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que la direction se comporte comme le dernier des patrons voyous qu’elle fustige dans le journal.
    Je pense que le manque de transparence est volontaire, car il doit y avoir des transferts de fonds internes vers des comptes qui n’ont rien à voir avec la gestion du journal. Seuls ceux qui n’ont rien à se reprocher ne mettent aucun obstacle à latransparence.
    Je me souviens que dans mon entreprise on avait remarqué dans les comptes des chiffres qui nous paraissaient étonnants, on a communiqué notre étonnement argumenté aux services fiscaux, qui, du coup, sont intervenus dans la boîte, et ont opéré un redressement fiscal très important.
    Tout cela est bien regrettable, car ce journal offre une maquette et un contenu qu’on ne retrouve pas ailleurs.

1 2

Laisser un commentaire

 

cannesapeche |
ambecoaching |
中国/Р... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | firstbook
| ANNUAIRE SPIRITE
| déco exterieur